L’importance d’installer un défibrillateur sur votre lieu de travail

217
Partager :

Selon la Fondation pour la recherche médicale (FMR), près de 120 000 personnes chaque année sont victimes de crise cardiaque en France. Malheureusement, 7 % seulement ont la chance de s’en sortir. Pourquoi ? Parce qu’un cas de malaise cardiaque sur 4 survient sur les lieux de travail. L’installation d’un défibrillateur dans l’entreprise s’avère alors indispensable pour assurer la santé physique des salariés.

Le défibrillateur permet de réagir rapidement en cas d’urgence

Un défibrillateur est un appareil qui permet d’analyser l’activité électrique du cœur d’une personne en arrêt cardiaque. Sans ce dispositif, les victimes d’accident cardiaque risquent de décéder très rapidement. C’est pourquoi il est important d’en installer un sur les lieux de travail. Il devra être placé dans un endroit précis et facilement accessible aux secouristes. Pour l’heure, la réglementation du travail n’impose pas aux entreprises de disposer d’un défibrillateur cardiaque. Ce n’est pas un moyen de secours obligatoire contrairement aux extincteurs d’incendie. Cela dit, l’installation de cet équipement au travail peut être utile, car il permet d’augmenter les chances de survie de la victime.

Ce dispositif médical permet en effet de prévenir les risques de mort subite liés à un arrêt cardiaque, en envoyant des chocs électriques dans le cœur. En attendant l’arrivée du SAMU, le défibrillateur automatisé externe peut donc être d’une grande aide. L’utilisation du DAE ne suffit toutefois pas à elle seule à secourir la personne victime de malaise cardiaque. Pour rétablir l’activité de son cœur, il faut également compléter les défibrillations avec un massage cardiaque et alerter les services de secours d’urgence. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des sauveteurs secouristes du travail pour en savoir plus sur l’utilisation du défibrillateur automatique et semi-automatique.

Quel type de défibrillateur choisir pour votre lieu de travail ?

Il est essentiel que les entreprises soient équipées d’un défibrillateur pour prévenir les éventuels accidents cardiaques qui se produisent sur les lieux de travail. Lequel choisir cependant ? Les défibrillateurs automatisés externes (DAE) sont les seuls modèles autorisés à l’usage des personnes non-médecins. Pour cette raison, de nombreuses sociétés et établissements recevant du public font le choix d’installer ce dispositif dans leurs locaux professionnels. Les défibrillateurs automatisés externes sont disponibles en deux modèles : les défibrillateurs semi-automatiques (DSA) et les défibrillateurs entièrement automatiques (DEA). Pour choisir l’appareil qui vous convient, n’hésitez pas à demander l’avis du médecin, de l’infirmier et des secouristes du travail.

La maintenance : une opération obligatoire

Comme tout équipement de secours, les défibrillateurs automatisés externes sont soumis à une obligation de maintenance (selon l’article R5212-25 du Code de la santé publique). Cette opération est essentielle pour garder votre appareil en bon état de fonctionnement lors des interventions urgentes. Pour entretenir votre défibrillateur, vous pouvez confier la tâche au fabricant, au fournisseur ou à l’exploitant de l’appareil. Ils vous proposeront un contrat d’entretien respectant les recommandations et les obligations des fabricants. Pour plus de sécurité, choisissez une entreprise professionnelle qui dispose d’une Assurance RC (Responsabilité Civile Professionnelle).

Partager :