Optimisation des dépenses : comment s’y prendre quand on est autoentrepreneur ?

2075
Partager :

Avec les récentes crises économiques et l’inflation, les autoentrepreneurs sont de plus en plus regardants sur leurs moindres dépenses. Ces dernières doivent d’ailleurs être optimisées, d’autant plus que l’imposition tient compte du chiffre d’affaires. Il faudra donc considérer autrement les dépenses, et ne pas seulement s’intéresser aux charges. Chaque sortie d’argent doit avoir un but précis, afin de ne pas mettre la situation de l’autoentrepreneur en péril. Comment s’y prendre ?

Évaluer les principales dépenses


Il est important que la comptabilité chez l’autoentrepreneur soit parfaitement claire, pour avoir une idée précise de l’usage de chaque centime. Le mieux serait, avant tout, de procéder à une séparation du compte personnel avec celui de l’entreprise. Une traçabilité de toutes les dépenses doit exister, afin de les classer en charges variables ou fixes. Cela vous permettra aussi d’évaluer s’il est possible de les réduire, ou les supprimer à un moment.

Vous pourriez par exemple vous servir d’un fichier Excel pour lister ces différentes sorties d’argent selon leur fréquence. D’autres outils existent également, pour affiner cette gestion comptable. Vous pourrez ainsi gagner énormément de temps.

Passer en revue tous vos contrats

En fonction du domaine d’activité de votre autoentreprise, les contrats constituent une part non négligeable de vos dépenses. Ce sont pour la plupart, des abonnements :

  • Pour les outils de gestion ;
  • Pour internet ;
  • Pour l’électricité ;
  • Etc.

Une purge des contrats est fortement recommandée, surtout s’ils ne correspondent plus à vos besoins. Pensez aussi à limiter le montant de vos abonnements en cours. N’oubliez pas de procéder à une comparaison des différentes offres concurrentes. Ne choisissez que celles qui vous font bénéficier du meilleur rapport qualité/prix. Il est également possible de faire le choix d’outils gratuits, qui limiteront encore plus vos dépenses.

Jouer la carte de l’anticipation


En tant qu’autoentrepreneur, vous devez aussi être en mesure de prendre de l’avance sur les évènements futurs. Concrètement, vous devrez mettre en place un dispositif grâce auquel vous pourrez amortir certaines dépenses. Pensez donc sur le long terme, et prenez les décisions qui constitueront un atout pour votre projet d’entreprise dans le futur. Cela concerne surtout l’acquisition de matériels, dans le but de mettre fin à certaines prestations récurrentes.

Voici également les autres points sur lesquels agir pour anticiper :

  • Prévoir les dépenses et les impôts : pensez donc à les budgétiser, afin de ne pas être surpris par ces dépenses auxquelles vous ne pourrez pas vous soustraire ;
  • Se faire payer en temps opportun par les clients : cela vous évitera surtout de puiser dans vos réserves pour assurer le fonctionnement de votre autoentreprise.

Concernant ce dernier point, que faire en cas d’impayés de la part d’un client ? Vous pourriez alors envisager un règlement à l’amiable. N’hésitez pas à envoyer des mails de relance et faire payer des pénalités. Lorsque cette méthode se révèle infructueuse, il ne vous restera plus que le recours en justice pour avoir gain de cause. Vous aurez alors besoin de vous faire accompagner dans ce cas par un spécialiste du droit.

Partager :