Les différents types de capteurs de pression

231
Partager :

Aussi connu sous le nom de sonde de pression, le capteur de pression est un appareil utilisé dans de nombreuses industries, notamment en météorologie et dans l’agroalimentaire. C’est un appareil servant à prendre la mesure d’une quantité physique et à la traduire en signal analogique ou numérique. Nous en distinguons différents types et différentes technologies dont le choix dépend en l’occurrence de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Les capteurs de pression absolue

La référence de la pression absolue est le vide. Les valeurs que donne l’outil lors de l’utilisation sont en effet obtenues à partir d’une chambre de référence de vide se trouvant au niveau de la sonde. Essentiellement utilisé en météorologie, l’appareil permet d’identifier la pression atmosphérique. Cela dit, les professionnels en font aussi usage dans l’industrie agroalimentaire pour contrôler le niveau de vide dans les emballages. L’outil est doté d’un raccord de pression unique permettant à l’air d’entrer dans le système.

Pratique, son utilisation présente plusieurs avantages. Le principal atout du capteur de pression absolue réside dans le fait que la pression mesurée ne peut être affectée par un éventuel changement de la pression atmosphérique et encore moins par des variations de température. Avant de choisir un tel outil, découvrez ce qu’il faut savoir sur la mesure de la pression afin d’être sûr d’acquérir un capteur qui saura vous aider dans votre activité.

Les capteurs de pression différentielle

Comme l’indique le nom, ce type de capteur de pression sert à mesurer une différence (positive ou négative) entre deux pressions. Grâce à ses deux raccords de pression, cette sonde peut également servir à mesurer les niveaux de débits, de fluide ainsi que les pertes de charge. Comme le capteur de pression absolue, la sonde de pression différentielle est beaucoup plus sollicitée dans l’industrie.

Une pression différentielle peut se contrôler et se mesurer à tous les endroits où l’on peut noter une différence de pression élevée. L’outil s’utilise donc beaucoup plus dans les salles de laboratoires, les salles blanches ainsi que dans les salles d’opération.

Les capteurs de pression relative

La référence utilisée à ce niveau est la pression atmosphérique. Ce type de capteur de pression affiche en général deux types de mesures : une mesure positive ou une mesure négative. Des mesures positives s’affichent lorsque la pression mesurée est bien plus élevée que celle atmosphérique. Dans le cas contraire, c’est une pression négative qui s’affiche.

Ce modèle de capteur est généralement le plus utilisé pour contrôler la pression au niveau des pneus. Tout comme les capteurs de pression absolue, ce type de sonde dispose d’un raccord de pression unique. La pression ambiante entre donc par l’arrière de la membrane du capteur à travers une fente ou un tube.

Les critères de choix d’un capteur de pression

Pour choisir l’équipement qui va vous servir efficacement, il est judicieux de s’attarder sur quelques critères en commençant par la plage de pression. Ce choix dépend notamment de l’utilisation que vous prévoyez d’en faire. En effet, la plage de mesure de votre capteur doit impérativement correspondre à la plage de pression qui sera mesurée. Les conditions de mesure et les facteurs susceptibles de faire varier la pression sont des éléments à considérer.

La précision est un autre facteur qui peut peser dans la balance. La plupart des professionnels à la recherche d’un capteur souhaitent avoir un équipement extrêmement précis. Il est possible d’en trouver, mais vous devez garder à l’esprit que cela requiert un coût important. Les accessoires les plus efficaces en termes de précision sont en effet les plus onéreux sur le marché.

Ne négligez pas la température de fonctionnement. La température de fonctionnement de la plupart des capteurs oscille entre -25 °C et 100 °C. Si l’équipement doit être utilisé dans un milieu où la température est plus élevée, vous devez en tenir compte au moment du choix de votre dispositif.

Enfin, d’autres facteurs comme les besoins en espace, le signal de sortie et la certification jouent un rôle important dans le choix du meilleur capteur. Il en est de même pour le matériau du boîtier. Selon les éléments (carburant, vapeur, gaz spécifique, etc.) auxquels l’accessoire sera en contact, veillez à choisir un matériau approprié. En clair, la plupart des critères à analyser tournent autour de vos besoins. Définissez donc clairement l’utilisation avant de choisir un capteur de pression.

Partager :