Industrie : comment fonctionne une pompe à chocolat ?

146
Partager :

Le chocolat est un aliment transformé produit à base des fèves de cacao. Lors de sa production, il subit un traitement unique et très délicat. Ce traitement nécessite des connaissances spécialisées en matière de pompes à fluides afin d’obtenir des chocolats répondant aux normes industrielles.

Le rôle de la pompe dans le processus de fabrication du chocolat

Avant d’obtenir le chocolat, un mélange successif de broyat de cacao avec du sucre et d’autres additifs a été effectué. Le mélange obtenu constitue un fluide ayant une viscosité qui change en fonction de la température. Ce mélange est ensuite pressé en une pâte solide qui prend les différentes formes de chocolat observées sur le marché. Vous pouvez par exemple essayer les pompes Broquet ou toute autre pompe de qualité lors de la production de votre chocolat. La pompe à chocolat joue un rôle fondamental, puisque le fluide issu du mélange des broyats du cacao avec les autres ingrédients est envoyé dans la pompe.

Une fois dans la machine, elle termine l’opération en malaxant le mélange et en le compressant suivant toutes les formes que vous désirez. De plus, la pompe assure que la température reste constante lors du pressage du mélange. Si la température est très basse, le fluide va se solidifier. Si au contraire, la température est trop élevée, il va se caraméliser. La pompe permet également de maintenir les règles d’hygiène et de suivre de façon rigoureuse la qualité du chocolat. Les pompes assurent le transfert du chocolat à travers les opérations de raffinage, de lissage ainsi que de tempérage.

Comment fonctionne une pompe à chocolat ?

Le choix d’une pompe varie en fonction de la nature du chocolat. Pour comprendre le fonctionnement de la pompe, il faut connaître au préalable ses différentes parties. Cette machine est généralement constituée de deux compartiments, à savoir : le moteur et la base où le traitement s’effectue. De plus, la pompe est dotée d’un carter qui comporte un double engrenage. Il s’agit notamment du rotor à engrenage externe ainsi que du pignon à engrenage interne. Elle est également constituée d’un croissant. Lorsque l’égrenage du rotor se met en marche, l’engrenage du pignon est automatiquement entraîné.

Suivant ce mouvement, les dents de la pompe s’engrènent à leur tour. Le vide créé entre les engrenages et le mouvement de l’engrènement assurent l’aspiration du fluide. C’est à ce niveau que la liqueur de chocolat (mélange obtenu après broyage du cacao et ajout des additifs) est aspirée. Le croissant de la machine assure ensuite le décalage de l’engrenage. Il permet également l’étanchéité entre les ouvertures des parois d’aspiration. Ces actions combinées du croissant permettent le refoulement du fluide (chocolat). Vous devez savoir régler la vitesse de la pompe pour éviter le cisaillement du chocolat. Enfin, la machine est constituée d’un système automatique permettant de contrôler la température.

Industrie : quels sont les avantages d’une pompe à chocolat ?

Plusieurs avantages sont liés à l’utilisation des pompes à chocolat industrielles comparativement à la méthode traditionnelle de fabrication. Avec la pompe, toutes les formes géométriques de chocolat sont possibles alors que le choix des formes reste limité lorsque l’on utilise la méthode traditionnelle. De plus, vous gagnez du temps lorsque vous utilisez une pompe à chocolat. Les pertes de chocolat sont également limitées avec la pompe. Avec cette machine, vous pouvez aussi facilement contrôler la qualité du chocolat.

Partager :