Montée en compétence des collaborateurs : un enjeu primordial pour les entreprises

174
Partager :

Le contexte professionnel actuel est caractérisé par une concurrence accrue et des mutations technologiques rapides. Dans ce cadre, les entreprises doivent relever de nombreux défis pour rester compétitives. L’un de ces enjeux majeurs réside dans la montée en compétence de leurs collaborateurs.

Investir dans la formation pour être toujours à la pointe

Pour développer leur potentiel et leur capacité d’innovation, les entreprises ont compris qu’il leur fallait miser sur les compétences de leurs collaborateurs. D’une part, cela permet de maintenir un haut niveau de performance en continu. D’autre part, cela contribue également à attirer et fidéliser les meilleurs talents.

Dans cette optique, la mise en place de programmes de formation continue destinés aux employés est essentielle. Plusieurs formats peuvent être envisagés :

  • Des formations internes dispensées par des experts métiers de l’entreprise ou des collaborateurs expérimentés;
  • Des formations externes auprès de prestataires spécialisés;
  • Des dispositifs Blended Learning combinant formations présentielles et supports e-learning;
  • Des MOOC (Massive Open Online Courses) offrant un accès libre à des cours en ligne de qualité;
  • La participation à des conférences, webinars ou workshops professionnels;

Adapter les formations aux besoins spécifiques

Pour assurer la montée en compétence et être efficace, une formation doit répondre aux besoins concrets rencontrés par les collaborateurs sur le terrain. Ainsi, il est recommandé de mener régulièrement un audit des compétences et d’adapter l’offre en conséquence.

Par exemple, des formations en digital, en data ou en design thinking seront utiles pour celles et ceux qui travaillent dans des secteurs en pleine expansion. Les entreprises ayant entamé leur transformation digitale peuvent également proposer des modules dédiés à la maîtrise de nouveaux outils numériques.

Mobiliser les managers pour accompagner la montée en compétence

Il ne suffit pas de proposer des formations adaptées aux collaborateurs : encore faut-il s’assurer qu’ils en tirent le meilleur parti possible. Dans ce domaine, le rôle des managers est primordial. Ils sont en effet en première ligne pour détecter les besoins en formation, motiver leurs équipes et suivre les progrès réalisés.

Les managers doivent développer leur capacité à identifier les talents et à décrypter les appétences de chacun. Ils ont ainsi un rôle de facilitateur, permettant aux collaborateurs de monter en compétences de manière optimale selon leurs préférences et leur potentiel.

Soutenir les collaborateurs dans la mise en pratique des nouvelles compétences

Mettre en place un cadre propice à l’apprentissage et à la montée en compétence passe aussi par une approche managériale bienveillante et par une valorisation des efforts de chacun. Il est indispensable que les managers accompagnent leurs collaborateurs dans la mise en pratique des compétences nouvellement acquises, en leur donnant l’occasion d’exercer leur savoir-faire.

Il sera ainsi bénéfique pour toutes les parties prenantes que chaque collaborateur puisse se voir confier des missions en adéquation avec ses nouvelles qualifications. Les retours réguliers et constructifs permettront également de poursuivre le travail de progression individuelle tout au long de l’année.

Favoriser un état d’esprit favorable à l’apprentissage

La montée en compétence doit être perçue comme un processus continu et évoluant sans cesse. Il convient donc de cultiver chez les employés un état d’esprit qui favorise l’apprentissage permanent. Certains leviers peuvent être actionnés pour y parvenir :

  1. Inciter à la créativité et à l’innovation;
  2. Développer la curiosité et l’envie d’apprendre;
  3. Favoriser la collaboration et le partage de connaissances entre employés;
  4. Véhiculer une culture d’entreprise où prendre des risques calculés est encouragé;
  5. Promouvoir l’autonomie et la responsabilisation.

Mettre en place des dispositifs de reconnaissance et de récompense

Pour maintenir ce cycle vertueux, les entreprises doivent aussi instaurer une politique de reconnaissance des compétences et du savoir-faire acquis. Cela peut passer par une politique de promotion interne, mais aussi par la mise en place de dispositifs d’évaluation des compétences.

En somme, les entreprises qui souhaitent favoriser la montée en compétence de leurs employés doivent se donner les moyens de réussir dans cette démarche : investissement dans la formation, mobilisation des managers, encouragement à l’apprentissage, soutien et valorisation des talents. Leur avenir en dépend.

Partager :