Comment devenir micro entrepreneur en 2021 ?

1025
Partager :

Si vous êtes étudiant, inactif, salarié ou travailleur indépendant, décider de lancer une micro entreprise en 2021 est une très bonne idée. Cependant, il vous faut vous informez sur les différentes procédures et les règles à suivre pour devenir micro-entrepreneur en 2021. L’article suivant vous donne tous les détails nécessaires au remplissage de votre inscription.

Procédure d’inscription micro entrepreneur 2021

Quel que soit votre statut, lorsque vous décidez de vous lancer dans le micro entrepreneuriat, deux solutions s’offrent à vous pour déclarer votre activité :Commencez par créer un compte sur le site de l’URSSAF. Remplissez le formulaire déclaration Auto Entrepreneur. Faites ensuite votre déclaration d’activité en tant que micro entrepreneur après du Centre de Formalité des Entreprises (CFE) compétent. Il vous faudra donc tenir compte de la zone d’exercice et de la nature de l’activité. De cette manière, pour une activité principale ayant une nature artisanale, le CFE compétent est la Chambre des Métiers et des Arts (CMA). Il faudrait préférer celle qui est plus proche de votre résidence. Lorsque l’activité prédominante est commerciale, la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI) est mandatée pour recevoir votre déclaration. Par contre, ceux exerçant une activité libérale doivent faire référence à l’URSSAF.

Choix à déclarer pour l’inscription

Lorsque vous renseignez le formulaire d’inscription micro entrepreneur, c’est le bon moment pour mentionner certains choix et déclarations assez importantes. Il s’agit principalement :

  • Du versement trimestriel ou mensuel de vos cotisations sociales,
  • De la déclaration des ayants droit à l’assurance maladie,
  • Du versement libératoire unique ou encore du versement séparé de l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales,
  • Du choix de l’option « Franchise en base de TVA,
  • De la demande ACRE au cas où vous seriez éligible (Aide aux Créateurs et Repreneurs D’Entreprises),
  • Du cumul au statut EIRL a celui de micro entrepreneur lorsque vous avez quelqu’un à protéger comme un compatriote par exemple.
  • De déclarer lorsque vous êtes étudiant, salarié ou encore retraité.

Si votre déclaration est validée, votre CFE vous fera diffuser auprès des services administratifs liés à votre entreprise. Ces services sont entre autres : INSEE (code Siret et code NAF), régimes de protection sociale (Cipav, URSSAF) et bien entendu le Fisc. Vous pouvez donc choisir d’émettre des factures en bonne et due forme dans un délai assez court. Et cela est possible sans verser un capital de départ ou encore sans engager des dépenses de lancement.

Autres obligations à remplir pour devenir auto entrepreneur

Une fois que vous faites votre déclaration d’activités à votre CFE, vous êtes appelé à vous faire immatriculer parallèlement aux différents Registres. Il faut donc le faire au Registre des Métiers (RM) si vous êtes micro-entrepreneur artisanal et au Registre du Commerce (RCS) lorsque vous faites une activité commerciale. Vous devez savoir que l’accès à certains métiers est conditionné par la souscription d’assurances obligatoires, la possession de diplômes reconnus ou d’expériences professionnelles validées. Vous devez également ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle lorsque votre chiffre d’affaires excède 5000 € par an. Afin d’apprendre les bases de gestion d’une entreprise, vous avez la possibilité de faire une demande de Stage SPI (Stage de préparation à l’installation) auprès de votre CMA. Elle n’est certes pas obligatoire, mais elle pourrait vous aider.

Partager :