Comment voir la santé d’une entreprise ?

790
Partager :

Les entrepreneurs, en ces temps de crise, doivent vraiment être prudents si l’on veut créer de nouveaux partenariats. Soyez prudent et vérifiez attentivement la santé des entreprises dont vous êtes proche.

Comme vous le savez, 2020 est une année marquée par la pandémie de COVID19. Le blocus a été très douloureux pour les Français, mais encore plus violent pour les entreprises en France. Cette mesure draconienne, malgré un ralentissement du développement du virus, a eu un impact extrêmement négatifà la santé des entreprises, voire de l’économie française, malgré l’aide proposée par le gouvernement pour aider les entrepreneurs à continuer.

Il devient donc nécessaire de vérifier qu’un futur partenaire a surmonté cette crise avant d’envisager l’approche, les échanges, la fusion ou même l’acquisition.

Pourquoi vérifier la santé d’une entreprise ?

En tant qu’entrepreneur, il est important d’apprendre correctement avant d’envisager de se lancer dans une entreprise ou de s’adresser à un partenaire potentiel, avant de commencer un éventuel partenariat commercial. Ces informations vous aideront à déterminer la santé financière de l’entreprise avec laquelle vous souhaitez travailler. En d’autres termes, la solvabilité de ce nouveau partenaire et la viabilité de cette entreprise doivent être assurées dans le temps.

Imaginez faire confiance à une entreprise sans contrôler sa santé. Vous pouvez passer une commande avec eux, payer sur commande et 1 mois plus tard, il n’y a pas d’équipement et ce partenaire n’existe plus.

Pour éviter cela, il est nécessaire d’être informé efficacement, ce qui permettra de déterminer le niveau de risque vis-à-vis de l’entreprise concernée.

Audit opérationnel : ce qu’il faut vérifier

En tant qu’entreprise, de nombreuses informations pourraient être intéressantes pour une étude approfondie de sa situation financière. Il existe des données de base qui vous permettent d’avoir une vision holistique et objective de la santé financière de l’entreprise. Entre de toutes ces données, les plus pertinentes à prendre en compte sont les suivantes :

  1. Le statut juridique de l’entreprise  : en fonction de l’importance du partenariat, il peut être préférable de ne pas être lié à un petit entrepreneur, car il ne permet pas de récupérer la TVA, mais aussi parce qu’une entreprise indépendante ferme très rapidement.
  2. L’entreprise existe-t-elle toujours ?
  3. La date de création du entreprise : ces informations ne sont pas une garantie de certitude, car une entreprise peut exister longtemps et être fragile, ou vice versa. Cependant, une entreprise qui est en route depuis des années sera plus rassurante pour un partenariat de grande envergure.
  4. Les opinions des utilisateurs sur cette entreprise  : un partenaire qui a été bien évalué par les internautes aura plus de chances de durer dans le temps.
  5. S’ils appartiennent à un groupe ou Non, et si oui, l’équipe est-elle en bonne santé ?
  6. En ce qui concerne le personnel de l’entreprise, il peut être rassurant de savoir que le partenaire potentiel dispose d’une équipe capable de répondre à tous vos besoins.
  7. Procédure collective  : vérifier que le partenaire n’est pas en cours de liquidation, de réorganisation judiciaire ou de sauvegarde. Si l’un de ces processus collectifs est lancé, vous prendrez des risques en travaillant avec ce partenaire.
  8. Privilèges Urssaf  : voici les installations, un paiement qu’Urssaf peut accorder à un débiteur qui aurait des difficultés à payer les cotisations de sécurité sociale.
  9. Bilan et ratio de profits et pertes : se réfèrent à la trésorerie, à la liquidité et à la solvabilité d’une entreprise. Ces indicateurs permettent de réaliser une analyse objective de la solvabilité de l’entreprise.
  10. Bilans : c’est un peu la base, d’ailleurs, si vous ouvrez un compte auprès d’un grossiste ou d’un fournisseur, c’est ce qui vous demandera d’abord assurer la solidité de votre entreprise.
  11. Évolution du chiffre d’affaires  : en effet, l’augmentation du chiffre d’affaires indique souvent la bonne santé d’une entreprise.
  12. Le résultat net de l’entreprise  : plus que le chiffre d’affaires, le résultat net indique la rentabilité de la structure.

Il s’agit des informations que nous abordons en priorité pour mesurer la bonne santé d’une entreprise. Ils sont également des éléments essentiels de la prise de décision.

Toutefois, ces indicateurs peuvent ne pas être suffisant pour mesurer l’état de santé d’une entreprise. Les indicateurs de marché sont également une source de données. Il s’agit principalement de la situation du marché, à savoir l’offre et la demande, sans parler de la force des concurrents.

Comment puis-je vérifier la santé d’une entreprise ?

Où puis-je trouver des informations sur la santé financière d’une entreprise ?

Toutes ces informations peuvent être obtenues légalement auprès d’organismes publics tels que :

  • PAPPERS.FR, un nouvel outil gratuit,
  • Verif.fr, également connu sous le nom de BFM Vérif, est un outil qui vous permet de consulter informations sur les entreprises,
  • INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques),
  • INPI (Institut national de la propriété industrielle),
  • Registre du commerce : via le site infogreffe.fr, vous trouverez de nombreuses informations sur la santé d’une entreprise,
  • Consultez le catalogue SIREENA,
  • Le registre national du commerce et des sociétés,
  • Des sites comme societe.com : vous devrez payer pour accéder à certaines informations, mais qu’est-ce que 3 € pour accéder au bilan d’un futur partenaire ?
  • Si vous avez plusieurs partenaires à vérifier, certains sites Web offrent un accès à une base de données mise à jour, qui contient de nombreuses informations pour vous aider à connaître la santé d’une entreprise.

Si vous ne disposez pas du temps ou les compétences nécessaires pour vous plonger dans cet audit d’entreprise, vous pouvez embaucher un analyste financier. Il sera en mesure de faire toutes les recherches, notamment en ce qui concerne la partie financière.

Méthodologie d’analyste économique pour vérifier la santé financière d’une entreprise

Le but de la vérification de la santé financière d’une entreprise est de continuer à connaître les risques qu’elle peut poser et de pouvoir prendre les bonnes décisions.

Qu’est-ce qu’un analyste financier vérifierait ?

Voici les principales mesures que vous pouvez prendre pour assurer la santé financière d’une entreprise :

Quelle est la capacité de remboursement de l’entreprise ?

La capacité de remboursement d’une entreprise est sa capacité à compenser toutes ses dettes en fonction uniquement de ses flux de trésorerie. Pour déterminer cette capacité, il est nécessaire de calculer le rapport entre la marge brute réelle utilisée pour l’autofinancement de l’entreprise et la marge brute à moyen terme et ses dettes à long terme. L’analyse de cette valeur se concentrera sur l’intervalle de temps entre la date de contraction de la dette et la date de remboursement. Plus cette période est longue, plus il sera évident que la société ne dispose pas d’un bon flux de trésorerie, donc pas assez de liquidités pour rembourser ses dettes. La conséquence d’un tel effet de situation est que l’entreprise est très fragile et ne sera pas en mesure de faire face à certaines difficultés financières.

Vérifiez l’augmentation du chiffre d’affaires et profits

Les revenus sont également un indicateur de la santé financière d’une entreprise. Mesurer votre croissance, c’est comme savoir comment l’entreprise évolue ou non. Il faut avant tout déterminer la capacité de l’entreprise à innover et à conquérir de nouveaux marchés. L’entreprise doit également voir ses revenus augmenter rapidement. Cela lui permettra d’éviter de s’endetter et de générer des profits. Et cela ne peut se faire sans une bonne gestion au sein de l’entreprise.

De même, nous devons également évaluer augmenter les profits. Plus le chiffre d’affaires change, plus il doit générer des bénéfices et donc des liquidités supplémentaires.

Déterminez la rentabilité de l’entreprise

La détermination de la rentabilité d’une entreprise est la même que le calcul du rapport entre son chiffre d’affaires et son résultat comptable. Par conséquent, pour qu’une entreprise soit rentable, il est nécessaire que l’augmentation du chiffre d’affaires s’accompagne d’une augmentation des bénéfices. Toutefois, la vérification de la rentabilité de l’entreprise doit également contrôler sa gestion et sa comparaison avec les performances du marché.

Déterminez la solvabilité de l’entreprise

Outre la capacité de remboursement de l’entreprise, il est tout aussi utile de déterminer sa solvabilité. La solvabilité d’une entreprise est sa capacité à rembourser toutes ses dettes non seulement avec sa trésorerie, mais en tenant compte de toutes les ressources disponibles.

Pour déterminer la solvabilité d’une entreprise, tous les actifs, les créances et les stocks doivent être résumés. Si la valeur de tous ces actifs dépasse la valeur des dettes, la société est alors solvable. Sinon, il est insolvable. Toutefois, il est nécessaire de rédiger un rapport de solvabilité.

Vous voyez maintenant que la vérification d’une entreprise n’est pas chose facile. En effet, de nombreux critères sont appliqués et il n’est pas toujours facile d’accéder à toutes ces informations. Ce que je peux vous conseiller, pour compléter cet article, c’est d’embaucher un analyste financier si la collaboration est essentielle à votre entreprise. Si ce rapprochement n’est pas publié, les vérifications de base seront adéquates et pourront être effectuées par les besoins.

Partager :