Comment faire taire une personne qui parle tout le temps ?

189
Partager :

Est-ce qu’ils vous disent souvent que vous êtes trop bavard ou que vous parlez trop ? Ou vous frottez les épaules avec quelqu’un qui est extrêmement bavard et qui vous dérange ?

Parler et oser s’exprimer n’est pas une mauvaise chose en soi, mais cela peut nuire aux relations sociales lorsqu’il devient exagéré.

Afin de maintenir de bonnes relations avec ceux qui vous entourent et que les gens autour de vous continuent de trouver votre présence agréable, il est important d’apprendre à canaliser la façon dont vous vous exprimez.

De même, si cela concerne quelqu’un que vous avez autour de vous régulièrement, il est important de l’aider à faire face à ce petit problème de parole afin que vous puissiez continuer vos bonnes relations.

Lorsque vous cessez de parler tout le temps et que vous parlez de façon normale et de choses importantes, les gens qui vous entourent accorderont plus de crédit à ce que vous dites.

Pourquoi est-il important d’arrêter de parler tout le temps ?

Nous sommes tous extrêmement bavards dans certains cas. En effet, les situations nous fontdevenir très excité et monopoliser le flux de conversation.

Dans certains cas, les gens bavards ne parviennent pas à contrôler le flux ininterrompu de leurs paroles.

Cela peut avoir plusieurs effets négatifs :

  • Être trop bavard peut ruiner les amitiés.
  • Le fait d’être trop bavard peut entraîner des conflits dans la vie familiale.
  • Être trop bavard peut amener vos collègues et connaissances à vous interroger.
  • Être très bavard peutempêcher la progression de certaines tâches et reporter.
  • Être trop bavard peut le rendre moins crédible.

Afin de ne pas arriver à de telles fins, il existe des techniques et des astuces qui vous permettent d’être moins bavard ou d’aider quelqu’un que vous connaissez à être moins bavard.

Comment pouvez-vous être moins bavard ?

1. Soyez conscient ou conscient du problème

Que vous, ou la personne que vous souhaitez aider, soyez un orateur occasionnel ou passionné, vous devez d’abordpercevoir le problème.

Il s’agit d’une étape essentielle pour pouvoir s’engager dans un processus d’amélioration.

Ainsi, en disant qu’il y a place pour le changement et l’amélioration, il est nécessaire de changer votre comportement et le reste de votre vie.

2. Identifiez les raisons qui ont mené à la petite conversation

Pour résoudre ce problème de bavardage, vous devez d’abord déterminer les raisons et les situations dans lesquelles vous ou la personne reconnue êtes très bavard.

Pour ce faire,vous pouvez commencer par tenir une sorte de journal et écrire les différents moments où votre bavardage devient problématique.

Identifiez les moments où :

  • vous parlez de critiques ou d’opinions nuisibles à l’égard d’autres personnes,
  • parler de confesser la confiance que vous avez faite d’un ami, d’un membre de votre famille ou d’un collègue,
  • vous dites des choses sur vous-même que vous ne voulez pas dire ou que vous ne voulez pas vraiment partager,
  • Vous parlez de dire beaucoup de choses qui sont inutiles et qui n’ont rien à voir avec la conversation.

Une fois cela détecté, nous devrons les redéfinir pour analyser pourquoi vous étiez très bavard à ce moment-là.

Ces moments auraient pu être des moments où vous étiez stressé, inquiet, malheureux ou peu confiant en vous…

À partir de ce moment, vous pourrez travailler sur ces sentiments et vous permettre de comprendre votre bavardage.

3. Vous obtenez un meilleur auditeur

Il est important de faire la différence entre écouter et écouterles gens autour de vous.

En effet, il est facile d’entendre et nous sommes tous capables de le faire. L’écoute est une action plus complexe qui nécessite de se concentrer sur ce que dit la personne et de comprendre ce qu’elle veut partager avec nous.

En commençant par être un bon auditeur, c’est-à-dire écouter plutôt que d’écouter, vous vous concentrerez davantage sur ce que les gens vous disent et vous serez moins tenté de parler.

4. Apprendre à aimer le silence

Si beaucoup de gens parlent mal et à travers, c’est parce qu’ils ne peuvent pas résister à des momentsle silence et les met mal à l’aise.

Cependant, le silence n’est pas nécessairement synonyme d’ennui ou de mauvaise relation.

Il faut donc apprendre à apprécier le silence et, surtout, apprendre à ne pas essayer de le remplir en bavardant.

Commencez par vous asseoir avec des proches ou votre famille et proposez-leur de ne pas parler pendant un certain temps.

C’est un bon moyen d’apprendre à ne pas essayer de combler ce silence. Au début, vous serez peut-être mal à l’aise, puis avec l’exercice, vous pourrez supporter ces momentsplus facile à faire taire. Vous ne vous sentirez plus obligé de remplir ce silence en vous lançant dans des bavardages inutiles.

5. Apprenez à suivre les heures d’intervention

En observant plus et en parlant moins, vous porterez plus d’attention aux langages corporels et aux signaux qui vous seront envoyés. Cela permettra d’identifier facilement les moments pour lesquels votre intervention est souhaitable ou espéré.

Ainsi, lorsque les personnes à qui vous parlez vous dévisagent ou lorsque vous demandez votre opinion par la parole ougestes, est un bon indicateur pour comprendre que vous pouvez intervenir.

6. Faites attention à la règle générale : n’interrompez pas quelqu’un qui parle

Pour limiter le petit débat, il est important d’adhérer à une règle de base qui est également une règle de respect.

Quand une personne a la parole et parle, vous ne devez pas l’interrompre.

De cette façon, vous éviterez les bavardages inutiles mais vous ferez également preuve de respect envers les autres en les écoutant jusqu’à la fin.

7. Canalisez vos besoins pour vous exprimer

écriture Si vous devez dire beaucoup de choses, tout le temps, et que c’est trop compliqué de garder le silence, vous pouvez toujours vous exprimer par écrit.

L’avantage de cette technique est que vous ne risquez pas de déranger ou de contrarier qui que ce soit.

Vous pouvez ainsi libérer toutes vos paroles et toutes vos pensées sans limites.

Il vous permet également de trier tout ce que vous voulez exprimer.

Vous vous rendrez compte qu’il y a des choses qui valent vraiment la peine d’être partagées avec un public et d’autresdes choses qui, en fin de compte, n’ont aucun intérêt à partager.

L’écriture est donc un excellent moyen de canaliser toutes ces envies et envies de discuter. Vous apprendrez, petit à petit, à trier votre tête plus facilement, afin de ne pouvoir vous exprimer qu’en cas de besoin.

8. Déconnectez-vous autant que possible

Dans notre société moderne, nous sommes constamment stimulés par tous les objets connectés et les réseaux sociaux qui nous apportent un flux constant d’informations.

Donc,en regardant des actualités ou des flux vidéo toute la journée, vous aurez toujours quelque chose à discuter et à discuter de tout ce que vous avez vu ou lu.

Se déconnecter de temps en temps de toutes ces distractions vous permettra de passer à des activités qui vous apaiseront et faciliteront le contrôle de ce que vous voulez dire.

Le fait de se tourner vers des activités manuelles, telles que la création, le bricolage ou vers des activités culturelles et créatives telles que la musique, le dessin ou la lecture, vous permettra de vous calmer et de vous détendre.appréciez les moments de solitude, où vous ne ressentez pas nécessairement le besoin de partager et de parler des informations que vous avez vues passer par la toile.

9. Essayez la méditation

La méditation possède de nombreuses vertus et parmi elles, elle se redéfinit en soi et vous fait apprécier ces moments de connexion spirituelle entre votre esprit et votre corps.

C’est un bon moyen de faire le point sur tout ce qui se trouve dans votre esprit, de le résoudre et parfois même de le vider pour ne garder que votrenécessaire. C’est aussi des moments où vous allez vous rencontrer seul, en silence.

C’est donc une façon d’apprendre le calme et la solitude pour les apprécier. Après quelques séances, vous pourrez avoir beaucoup plus de questions et ne parler qu’en cas de besoin, car vous aurez vidé tout ce qui est inutile.

La méditation vous permet également de gagner progressivement en confiance en vous. De cette façon, vous pourrez mettre fin à la petite conversation qui a couvert le manque de confiance en soi ou l’anxiété.

Pourpour méditer, il existe de nombreuses applications qui vous permettront d’apprendre et de pratiquer cette discipline depuis chez vous au moment que vous le souhaitez.

10. Réfléchissez avant de parler

Le bavardage est soudain et incontrôlable. Ainsi, l’expression « tourner la langue dans la bouche 7 fois avant de parler » prend tout son sens.

Avant de parler ou de répondre à une personne qui vous le demande, réfléchissez à la pratique pendant quelques secondes. Cela vous permet de trier rapidement ce que vous allez dire et de structurer vos idées. Ainsi, la réponsevous serez clair, concis et constructif.

Partager :