L’utilisation des capteurs optiques pour la mesure

287
Partager :

Utilisées en métrologie dimensionnelle, les machines à mesurer gagnent progressivement du terrain. En effet, les exigences en matière de qualité et de conformité sont devenues contraignantes, obligeant les industries à donner la priorité aux mesures. Elles garantissent le respect exact des consignes données afin que les produits puissent mieux répondre aux exigences du marché. Ainsi, la mesure de précision utilise de nombreuses technologies qui assurent des dimensions précises.

La technologie laser et sa grande précision de mesure

La technologie laser permet une mesure précise et exacte des pièces. Elle est capable de mesurer et de mémoriser les distances des surfaces ou des volumes et d’afficher les résultats sur l’écran. Ce type de technologie offre une précision de mesure d’excellente qualité et permet d’avoir des résultats fiables, même lorsque l’industrie fonctionne en continu.

Il existe de nombreux modèles, comme ceux disponibles chez Baty France, qui sont paramétrables à l’aide d’applications intégrées ou via une interface connectée. Grâce à la connectivité, les données peuvent être sauvegardées et / ou transmises à d’autres capteurs.

Par ailleurs, on trouve aussi des modèles innovants utilisant la technologie Blue Laser. Comme leur nom l’indique, ces modèles sont équipés d’une diode laser bleue. Ils sont principalement utilisés lorsque les modèles standard montrent leurs limites. Le laser bleu a une longueur d’onde réduite qui l’empêche de traverser la surface de la cible. Il forme donc un spot lumineux à la surface de l’objet et garantit des résultats précis et stables.

Cette technologie est efficace essentiellement sur la mesure des matériaux organiques ou transparents, ainsi que sur des métaux incandescents. L’avantage majeur de cet instrument est son utilisation particulièrement aisée. Il peut mesurer les surfaces, les volumes, les hauteurs et les longueurs.

Les machines de mesure tridimensionnelles

La machine tridimensionnelle est utilisée en métrologie dimensionnelle. Elle permet de mesurer les coordonnées exactes des distances mesurées sur une pièce mécanique. Les mesures effectuées servent de point de comparaison avec des grandeurs connues.

Les machines de mesure tridimensionnelles sont devenues incontournables dans la mécanique et dans l’industrie. Constituées de plusieurs parties, elles permettent des mesures très précises. Une machine de mesure tridimensionnelle est composée des éléments suivants :

  • une table sur laquelle est posée la pièce à mesurer, appelée communément « marbre »,
  • 3 liaisons glissières, appelées aussi guidages d’axes,
  • une commande numérique qui dirige les mouvements des machines ou le traitement des signaux,
  • un système de palpage qui peut être optique ou tactile.

Il faut remarquer qu’il existe quatre différentes architectures de machines de mesure tridimensionnelles. Veuillez également noter qu’il existe deux sortes de machines : celle à commande numérique et celle en version manuelle. Depuis quelques années, les machines à commande numérique sont les plus utilisées. Sur le marché, vous trouverez aussi les machines de mesures tridimensionnelles portables que nous recommandons pour les pièces microscopiques.

Les modèles portables sont dotés de palpeurs de diamètres variables dont les forces d’appui sont très faibles. Ils peuvent ainsi palper les pièces de très petites dimensions sans les déformer. Leur précision de mesure est proche du nanomètre. Ces machines sont légères et flexibles, elles peuvent être utilisées n’importe où.

Les coordonnées obtenues sur une pièce sont interprétées à l’aide d’un logiciel. Il calcule les mesures idéales et les compare aux points obtenus sur les pièces. Un défaut de tolérance géométrique est admis sur la forme de l’objet, son parallélisme ou sa localisation.

L’utilisation des capteurs optiques pour la mesure

Utilisés dans des domaines variés, les capteurs optiques sont des dispositifs capables de convertir l’intensité lumineuse (ultraviolet et infrarouge) en signal électrique. Ce dernier est traité de telle sorte qu’il puisse être transmis et traité en aval.

Les capteurs servent à détecter les couleurs, la chaleur, la présence de gaz, ainsi que certains composants chimiques. Ils peuvent aussi signaler la présence ou non d’un objet. Par ailleurs, les capteurs permettent d’automatiser le diagnostic grâce aux données de fonctionnement et à l’historique des réparations enregistrées. Ainsi, en cas de panne, les délais de diagnostic et de réparation sont considérablement réduits.

Très utilisés en industrie et en métrologie, les capteurs optiques sont divisés en 3 catégories : les capteurs d’images, les capteurs industriels et les capteurs militaires. Les capteurs industriels sont ceux que l’on utilise en métrologie afin d’automatiser les processus.

Chaque capteur est constitué de trois principaux composants :

  • la zone sensible,
  • l’électronique de traitement,
  • la sortie de signal.

La zone sensible contient la technique sensorielle. Avec le grand nombre de technologies désormais disponibles, nous vous conseillons d’acheter votre capteur en fonction de son application. L’électronique de traitement est un convertisseur de la grandeur physique, tandis que la sortie de signal est connectée au système de commande.

Partager :